imprim'thèse

Simple et Rapide, l'impression de thèse en ligne proposée par COREP

Le panier est videMon panier

Un financement pour doctorant

Vous envisagez un Doctorat en France : plusieurs types de financement sont possibles. L’École Doctorale peut avoir fixé un minimum de financement requis pour permettre votre inscription, vous trouverez ce montant sur la page descriptive d’une École Doctorale dans l’annuaire.

Le Contrat doctoral : un statut de contractuel de l’État.

Le contrat doctoral, est un contrat de travail dédié pour les doctorants. Il n’y a pas de condition d’âge ni de nationalité. Sa durée est de 3 ans renouvelable un an. Il précise objet et durée de la mission confiée au doctorant, nature des activités à assumer, donne droit aux congés et à l’ancienneté des personnels contractuels de l’État.

Le salaire des doctorants se consacrant exclusivement est inférieur (1360 € net mensuel) à celui de ceux qui assument en plus d’autres tâches telles que l'enseignement, la vulgarisation ou des missions d’expertise (1640 € net mensuel).

Il s'agit là de montants minimum que les établissements peuvent dépasser en fonction de leurs objectifs de recrutement et du profil des doctorants recrutés.

Les contrats liés à un projet de recherche

Vous pouvez être embauchés pour réaliser votre Doctorat sur un contrat de travail de droit privé (CDD), notamment lors de financements de l’Agence Nationale de la Recherche, d’une région ou de la Commission Européenne.

Les Conventions Industrielles de Formation par la Recherche (CIFRE)

Les CIFRE permettent à de jeunes chercheurs de réaliser leur Doctorat dans une entreprise ou une collectivité publique, en menant un programme de recherche et développement, en liaison avec une équipe de recherche universitaire extérieure à l’entreprise. Embauché par l’entreprise sur un contrat de travail de droit privé (CDD ou CDI), le salaire minimum est d’environ 1600€ net mensuel.

Les bourses de thèse pour doctorant étrangers

De nombreux gouvernements étrangers offres des bourses à leurs ressortissant qui souhaitent aller poursuivre un Doctorat à l’étranger. Le montant de ses bourses varie en fonction des organismes financeurs. Dans tous les cas vous devez vérifier auprès de l’École Doctorale que le financement reçu est suffisant.

La cotutelle internationale de thèse

La cotutelle internationale de thèse, régie par une convention entre deux établissements d'enseignement supérieur, l’un français, l’autre étranger, permet au doctorant de préparer sa thèse dans son pays et en France avec des modalités précises :

  • les doctorants effectuent leurs travaux sous la responsabilité d’un directeur de thèse dans chacun des pays concernés ;
  • la préparation de la thèse s’effectue par périodes alternées entre les établissements ;
  • la langue dans laquelle est rédigée la thèse est définie par la convention ;
  • la thèse donne lieu à une soutenance unique mais le doctorant reçoit deux diplômes ou un diplôme joint.

Même si la cotutelle de thèse n'est pas à proprement parler un moyen de financer un Doctorat, elle peut être assortie d’une aide financière.

Vous trouverez une liste de financements pour le doctorat sur notre moteur dédié Campus Bourses.

Pour vos thèses, mémoires et rapport de stage, pensez à la solution 2.0 et faites imprimer vos ouvrages via le site Imprim'thèse pour vos tirages hauts en couleur et en qualité. Rendez vous dès à présent sur le site internet pour réaliser votre devis immédiat.  

Et vous doctorant, utilisez vous les réseaux sociaux ?

C’est un classement d’universités qui pourrait vite changer la donne, devenir l’un de ceux qui vont compter dans le monde .

LinkedIn, le puissant réseau social professionnel qui revendique 400millions d’abonnés à travers la planète, dont 10 millions en France, expérimente, en effet, un outil qui pourrait révolutionner l’orientation dans les études supérieurs et bousculer l’échelle des établissements établie par les classements classiques .

La promesse est la suivante: Plus que jamais, indique le réseau social,les étudiants vont à l’université pour obtenir un emploi, un bon emploi. A cette fin, ils souhaitent savoir quelle université leur donnera la meilleure chance d’obtenir un poste enviable.

C’est là que nous pouvons aider. Quand les palmarès traditionnels décomptent les Prix Nobel, les publications scientifiques ou les salaires des anciens, LinkedIn mesure la valeur d’un établissement à la carrière de ses diplômés. Et le réseau se fait fort d’indiquer à chacun où il devrait étudier en fonction de son objectif professionnel.

Pour en arriver là, LinkedIn a analysé le parcours professionnel de ses millions de membres, une mine d’orqu’il est le seul àposséder. Exemple avec le développement de logiciels. Il a, d’une part, déterminé les entreprises les plus convoitées et celles qui retenaient le mieux leurs salariés pour ce secteur d’activité (comme il le fait pour les autres). D’autre part, il a regardé où les développeurs inscrits sur le réseau ont fait leurs études, sachant que seul un diplôme obtenu moins de huit ans auparavant est pris en compte afin de refléter les tendances d’emploi les plus récentes. En combinant ces éléments, LinkedIn a calculé pour chaque université le pourcentage d’anciens élèves ayant trouvé un travail en développement de logiciels dans les entreprises les plus convoitées. Et il en a tiré un classement.

Pour l’instant, cet outil créé en 2014 est encore limité aux Etats-Unis, Royaume- Uni et Canada. Et un petit nombre de secteurs.
Aujourd’hui dix millions de Français sont inscrits sur ce réseau social, soit un tiers de la population active. LinkedIn a donc suffisamment de données pour se lancer.

Limité, le classement est aussi dans sa conception. Tous les établissements et tous les secteurs ne sont pas également représentés sur LinkedIn. La taille de l’université est également un biais. En conséquence, l’information est partiale et limitée, et reflète les trajectoires de carrière des personnes participant à un ensemble restreint d’universités du monde entier. Il s’agit donc d’une méthode scientifique extrêmement douteuse.

page1image21720

De fait, l’argument de vente est puissant : les prescriptions de LinkedIn sont fondées sur une base de données immense.

Le potentiel de ce classement n’a échappé à personne. Les écoles et, surtout, les universités ne le mesurent pas encore très bien. Le classement demeure mal connu. Mais tous perçoivent déjà que leur visibilité dépend de plus en plus de la présence des diplômés sur LinkedIn . 

 

Vous l'aurez compris, créer un profil LinkedIn est bénéfique au classement de votre université, il en va de même pour votre futur recruteur. L'occasion de mettre en ligne votre thèse ou encore de l'imprimer lors de votre entretien d'embauche. Imprim'thèse, service dédié aux thésards s'efforce de satisfaire sa clientèle en imprimant vos tirages couleurs et le nombre d'exemplaire désiré en quelques clics par le biais d'un devis instantané. Rapide et efficace la thèse en ligne à de l'avenir. 

Amélioration de la situation des docteurs

En décembre 2015, le Centre d'études et de recherches sur les qualifications s’est intéressé à l’insertion des docteurs diplômés. On remarque une nette amélioration de la situation. 

Bien rémunérés, les docteurs doivent toutefois accepter régulièrement des contrats à durée déterminée. Après trois ans de vie active, les docteurs diplômés en 2010 ont un taux de chômage de 9 %, selon l’enquête Génération réalisée en 2013 par le Céreq.
 
L’insertion des docteurs s’est nettement améliorée et ce depuis une dizaine d’années : le taux de chômage qui atteignait 11 % pour les docteurs diplômés en 2001, a diminué de 2% en près d’une décennie. Les docteurs sont, avec les ingénieurs et les diplômés de la santé et du social, les seuls diplômés du supérieur lésinés par la progression du chômage.
 
On constate également que les docteurs ont un taux de chômage moins élevé que celui des diplômés de master universitaire. Parmi les facteurs pouvant expliquer cette amélioration dans un contexte général de l’emploi pour les nouveaux lauréats, l’étude du Céreq met en avant l’effort de R&D croissant en France, qui s’accompagne d’une évolution positive des effectifs de personnels de recherche.

 
Les mesures en faveur de l’insertion des docteurs, mises en place au sein des écoles doctorales et plus largement dans les universités, ont aussi pu constituer un facteur favorable. Toutefois, certains indicateurs et chiffres évoluent moins favorablement.

 
Ainsi, la part des contrats à durée déterminée, trois ans après la fin de formation initiale, atteint 32 % pour les sortants de 2010, soit deux points de plus que pour les sortants 2007, et huit points de plus que pour les sortants 2001. Le temps d’accès moyen au premier emploi pour les diplômés de doctorat est d’environ 2 à 4 mois ; un terme inférieur à celui des diplômés de M2 ou des diplômés d’école de commerce. Les expériences dites de post-doctorat jouent un rôle spécifique dans le processus d’accès à un emploi stable dans la recherche publique.


 Trois années après la soutenance de thèse, l’insertion des docteurs en situation d’emploi, la part d’emploi de niveau cadre atteint 93 %, marquant une véritable reconnaissance de la qualité de la formation reçue.


La rémunération reste légèrement inférieure à celle des diplômés de grandes écoles. Les postes des docteurs en maths/physique, en sciences de l’ingénieur, en informatique/électronique et même en droit et sciences économiques procurent une rémunération nette comprise dans une fourchette de  2 300 euros à 2 400 euros, faisant ainsi jeu égal avec les diplômés d’écoles d’ingénieurs et de commerce, ces derniers ayant cependant eu un cursus plus court que les docteurs.


Service d'impression lancé par la Corep Impression dans le complexe universitaire de Rangueil à Toulouse, notre équipe de reprographie propose un service dédié aux doctorants. Tirage en plusieurs exemplaires, tirage en couleur et devis sur mesure, votre service Imprim'thèse.

Université et entreprise, deux mondes qui différent qui s’évitent ?

En France, les docteurs souffrent encore d'une image de rat de bibliothèque auprès du grand public.

Les entreprises cherchent des gens qui savent travailler : réponde d’un directeur de ressource humaine.

La méconnaissance vient aussi du monde académique : pour certains professeurs d'université, l'entreprise est un lieu qui accueille les stagiaires en master 2.

 La vision de l'entreprise vis-à-vis de ces profils professionnels qui s'ignorent est assez pervertie. Entreprises et universitaires campent sur leurs positions. Naturellement, un DRH va recruter des personnes qui appartiennent à son réseau, son cercle. De son côté, l'universitaire distingue l'entreprise comme un univers où la pensée est déformée.

 Pour faire face à ces préjugés, l'auteure dresse un constat irréfutable : la culture de la recherche est très proche de la culture de l'innovation. Le questionnement, l'expérimentation et l'analyse, qui caractérisent la posture du chercheur, sont des attitudes recherchées par les recruteurs. 

Les entreprises innovantes et créatives ont tout intérêt à recruter des jeunes docteurs : grande capacité de travail et excellents consultants généralistes transversalité, créativité, rigueur sont des compétences que les entreprises retrouvent chez les jeunes doctorants/chercheurs.

Toutefois de nombreux obstacles émergent à cette rencontre docteurs-entreprises : autonomie des chercheurs, respect des délais. Ce rendez-vous ne peut avoir lieu que s'il y a une réelle volonté de chaque côté, et également une prise de risque.

Quel avenir pour les docteurs en entreprise ? La conversation s'amorce, mais reste encore effarouchée. La reconnaissance du doctorat caractérise l’un des efforts à poursuivre pour distinguer ce titre.

A la recherche d’une entreprise ? Faites bonne impression, et imprimer votre thèse en ligne via notre service d’impression Imprim’thèse et réaliser le tirage de vos thèses en couleur. Couverture et papier de qualité passez votre devis en ligne immédiat.

Articles récents

Bon de commande de Faculté Bon de commande de Faculté
Bon de parrainage Bon de parrainage
Pack échantillons Pack échantillons