imprim'thèse

Simple et Rapide, l'impression de thèse en ligne proposée par COREP

Le panier est videMon panier

Après le MBA, le DBA

Place au Doctorate of Business Administration, un doctorat qui gagne à se développer dans l’hexagone, sur le modèle anglo-saxon. Un diplôme sortant de l’ordinaire, qui fait craindre pour le doctorat un nouveau genre de concurrence, malgré un positionnement très différent. 

DBA. Un diminutif qui prend peu à peu ses marques sur le terrain des diplômes. Aujourd'hui, une dizaine d'établissements en France proposent un Doctorate of Business Administration, essentiellement des écoles de commerces telle que la Grenoble école de management, Skema, la business school de l'École des ponts mais aussi trois universités comme Dauphine, Montpellier 3 Paul-Valéry et Nice. Ce diplôme va se développer en France, comme c'est le cas aux États-Unis.

Ce diplôme s'inscrit dans une suite logique du développement des écoles de commerce : Progressivement, les MBA se sont multipliés, au point de ne plus être vraiment différenciés ssur le marché du travail. C'est devenu une condition nécessaire pour avoir l’opportunité de manager des équipes. Le DBA permet d'affirmer une expertise sur une spécialité précise, en s'appuyant sur un travail de recherche.

De quoi faire craindre à certains un nouveau concurrent pour le doctorat. L'inquiétude naît d'abord d'une proximité entre les termes "Doctorate" et "doctorat", qui peut porter à confusion. Alors qu'avec son PhD le monde anglo-saxon différencie bien les deux certifications.

UN PUBLIC DIFFÉRENT DE CELUI DU DOCTORAT

Contrairement au doctorat, le DBA n'est pas un diplôme national du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Ainsi, Dauphine le délivre sous forme d’un diplôme d'université, dont la reconnaissance académique est moins forte que celle du doctorat. Il ne permet pas de devenir maître de conférences, ce qui ne l'empêche pas d'être de niveau doctoral, d'avoir une valeur sur le marché du travail.

Ces diplômes ne s'adressent pas au même public. S'il arrive que des professionnels entament un doctorat au milieu de leur carrière, celui-ci reste en général effectué en formation initiale, à la suite d'un master. Le DBA, lui, vise des professionnels, français mais surtout étrangers, ayant en général au moins dix ans d'expérience.

Réunis en petites promotions d'une quinzaine d'étudiants, ils s'engagent dans cette formation pendant trois ans à temps partiel, en parallèle de leur activité. Dans un premier temps, ils suivent en général des cours qui portent sur la méthodologie de la recherche ainsi que sur des théories d'économie ou de management.

DE LA PRATIQUE À LA THÉORIE

Ils doivent également rédiger un mémoire mais dont la démarche diffère de celle du doctorat. Comme pour le doctorat, les sujets sont divers. Leur objectif durant le DBA est de confronter des grilles d'analyse théoriques à leur pratique et de reformaliser le problème avec ces outils. Le cheminement n'est pas le même que pour un doctorat, ce qui n'empêche pas d'être exigeant d'un point de vue méthodologique. 

Peu importe la formation choisie, la validation du titre de docteur est décernée suite au passage d'une soutenance de thèse. Cette dernière est effectuée devant un jury, il est donc essentiel de faire bonne figure et de présenter une impression de vos travaux de qualité. Imprim'thèse, service d'impression de thèse en ligne réalise le tirage en couleurs de vos thèses et vous livre dans l'ensemble de la France. 

Articles récents

Bon de commande de Faculté Bon de commande de Faculté
Bon de parrainage Bon de parrainage
Pack échantillons Pack échantillons