imprim'thèse

Simple et Rapide, l'impression de thèse en ligne proposée par COREP

Le panier est videMon panier

Doctorat : les évolutions juridiques de nouveau en débat

Après un premier échec d’arrêté pour encadrer le doctorat en 2015, le gouvernement concerte les acteurs sur une nouvelle mouture. Si, cette fois-ci, la Confédération des jeunes chercheurs est associée aux discussions.

 

Un nouvel arrêté sur le doctorat était-il nécessaire ?

 

Oui, un certain nombre de choses ont évolué depuis ces dix dernières années. Depuis le dernier arrêté. Conscient qu’en France, que le doctorat est une expérience extrêmement valorisante dans tous les secteurs professionnels, des ajustements sont indispensables pour en tenir compte.

 

Il faut aussi prévenir des situations de conflit entre le doctorant et son directeur de thèse ou des situations où la recherche se déroule dans des conditions inadaptées.

 

Pensez-vous, qu'en l'état, ce texte améliorera le statut des doctorants ?

 

Professionnels de la recherche et usagers des universités, les doctorants y sont inscrits pour la préparation du diplôme. Il y a donc un double statut.

L'apparition de comités de suivi pour l'accompagnement du doctorant tout au long du projet de recherche peut être une idée intéressante et envisageable, s'il n'y a pas de conflit d'intérêt entre le comité, la direction doctorale et le doctorant.

 

Quelles sont les avancées significatives du texte ?

 

Il y a une avancée sur le contrat doctoral. Le nouveau texte ouvre au doctorant la possibilité, chaque année, de moduler le temps consacré aux missions doctorales complémentaires effectuées dans le cadre de ce contrat : enseignement et diffusion du savoir.

 

Toutefois, ce projet de décret comporte également le pendant négatif de cette avancée : la possibilité du cumul de ces mêmes activités en dehors du contrat doctoral. Alors que les activités complémentaires des doctorants contractuels sont actuellement ajoutées à leur contrat, cela ouvre la voie à des activités sans cotisations sociales, comme les vacations.

La CJC juge la proposition d'arrêté sur le doctorat peu ambitieux.

 

 Que lui manque-t-il ?

 

D'aller vers une contractualisation pour tous. Sur la formation complémentaire du doctorant, on a l'impression qu'il va y avoir des modules qui vont apparaître, un peu comme des ECTS de doctorat, un système approprié pour les étudiants, mais pas pour les doctorants, qui, en tant que professionnels, ont le droit à des formations complémentaires. En fait, le texte ne prend pas en compte que le doctorant est d'abord un acteur de la recherche.

 

Une chose n'évolue pas, l'impression de vos thèses ! Faites le pas et lancez vous dans l'impression en ligne en quelques clics. Réalisez votre devis immédiat sur notre plateforme et contactez nous pour tout renseignement supplémentaire. 

 

L'équipe Imprim'thèse

Articles récents

Bon de commande de Faculté Bon de commande de Faculté
Bon de parrainage Bon de parrainage
Pack échantillons Pack échantillons