imprim'thèse

Simple et Rapide, l'impression de thèse en ligne proposée par COREP

Le panier est videMon panier

Et vous doctorant, utilisez vous les réseaux sociaux ?

C’est un classement d’universités qui pourrait vite changer la donne, devenir l’un de ceux qui vont compter dans le monde .

LinkedIn, le puissant réseau social professionnel qui revendique 400millions d’abonnés à travers la planète, dont 10 millions en France, expérimente, en effet, un outil qui pourrait révolutionner l’orientation dans les études supérieurs et bousculer l’échelle des établissements établie par les classements classiques .

La promesse est la suivante: Plus que jamais, indique le réseau social,les étudiants vont à l’université pour obtenir un emploi, un bon emploi. A cette fin, ils souhaitent savoir quelle université leur donnera la meilleure chance d’obtenir un poste enviable.

C’est là que nous pouvons aider. Quand les palmarès traditionnels décomptent les Prix Nobel, les publications scientifiques ou les salaires des anciens, LinkedIn mesure la valeur d’un établissement à la carrière de ses diplômés. Et le réseau se fait fort d’indiquer à chacun où il devrait étudier en fonction de son objectif professionnel.

Pour en arriver là, LinkedIn a analysé le parcours professionnel de ses millions de membres, une mine d’orqu’il est le seul àposséder. Exemple avec le développement de logiciels. Il a, d’une part, déterminé les entreprises les plus convoitées et celles qui retenaient le mieux leurs salariés pour ce secteur d’activité (comme il le fait pour les autres). D’autre part, il a regardé où les développeurs inscrits sur le réseau ont fait leurs études, sachant que seul un diplôme obtenu moins de huit ans auparavant est pris en compte afin de refléter les tendances d’emploi les plus récentes. En combinant ces éléments, LinkedIn a calculé pour chaque université le pourcentage d’anciens élèves ayant trouvé un travail en développement de logiciels dans les entreprises les plus convoitées. Et il en a tiré un classement.

Pour l’instant, cet outil créé en 2014 est encore limité aux Etats-Unis, Royaume- Uni et Canada. Et un petit nombre de secteurs.
Aujourd’hui dix millions de Français sont inscrits sur ce réseau social, soit un tiers de la population active. LinkedIn a donc suffisamment de données pour se lancer.

Limité, le classement est aussi dans sa conception. Tous les établissements et tous les secteurs ne sont pas également représentés sur LinkedIn. La taille de l’université est également un biais. En conséquence, l’information est partiale et limitée, et reflète les trajectoires de carrière des personnes participant à un ensemble restreint d’universités du monde entier. Il s’agit donc d’une méthode scientifique extrêmement douteuse.

page1image21720

De fait, l’argument de vente est puissant : les prescriptions de LinkedIn sont fondées sur une base de données immense.

Le potentiel de ce classement n’a échappé à personne. Les écoles et, surtout, les universités ne le mesurent pas encore très bien. Le classement demeure mal connu. Mais tous perçoivent déjà que leur visibilité dépend de plus en plus de la présence des diplômés sur LinkedIn . 

 

Vous l'aurez compris, créer un profil LinkedIn est bénéfique au classement de votre université, il en va de même pour votre futur recruteur. L'occasion de mettre en ligne votre thèse ou encore de l'imprimer lors de votre entretien d'embauche. Imprim'thèse, service dédié aux thésards s'efforce de satisfaire sa clientèle en imprimant vos tirages couleurs et le nombre d'exemplaire désiré en quelques clics par le biais d'un devis instantané. Rapide et efficace la thèse en ligne à de l'avenir. 

Articles récents

Bon de commande de Faculté Bon de commande de Faculté
Bon de parrainage Bon de parrainage
Pack échantillons Pack échantillons