imprim'thèse

Simple et Rapide, l'impression de thèse en ligne proposée par COREP

Le panier est videMon panier

Vers une reforme du 3ème cycle

Le gouvernement veut reformer le troisième cycle.

Ses propositions ne sonnent pas à l’unisson au sein de la communauté des enseignants chercheurs, qui craint notamment l’arrivée de «thèses light».

Un projet  visant à reformer le doctorat, le plus haut grade universitaire français. L’objectif : Garantir aux doctorants une formation de qualité et une meilleure reconnaissance nationale et internationale de leur diplôme. 

Difficile, sur le papier, de ne pas adhérer. La Confédération des jeunes chercheurs résume assez simplement le problème: «Réaffirmer le caractère international du doctorat, ouvrir les modalités d’accès... Nous sommes en accord avec les objectifs affichés dans la lettre d’intention du gouvernement, mais pas avec le texte tel qu’il est en l’état, qui ne permet justement pas de remplir ces objectifs.» 

La durée de la thèse en question 

La principale crainte du corps enseignant et des divers associations universitaires, est l’apparition de «thèses light», qui dévalueraient cet illustre diplôme. La volonté de former plus de docteurs sans moyens supplémentaires pourrait, selon eux, conduire à accorder à des personnes n’ayant pas de master, à un doctorat.

Il est également question de thèse en apprentissage, dont les contours indéfinis portent à confusion. Bien que reconnu comme flou, ce projet correspond là, un bon point selon les écoles doctorales. 

Autre mesure envisagée dans le cadre de cet encadrement renforcé: créer un «comité de suivi», dont les membres seraient extérieurs à la discipline concernée, chargé de suivre l’évolution du travail de recherche. Ce point est selon le corps enseignant un élément inutile. Ce suivi est ressenti par l’ensemble de l’académie comme une offense à la relation privilégié qu’a un directeur de thèse et son doctorant.

La volonté de limiter la durée de la thèse à trois ans ne fait pas non plus l’unanimité, même si certains reconnaissent que le vrai problème ne réside pas réellement dans la durée, mais plutôt du côté des conditions de travail.

Prévu pour la  rentrée 2016

Du côté du ministère de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur, aucun calendrier n’a à ce jour été officiellement arrêté, mais certains parlent d’une application dès la rentrée scolaire 2016.

Articles récents

Bon de commande de Faculté Bon de commande de Faculté
Bon de parrainage Bon de parrainage
Pack échantillons Pack échantillons